© 2009-2018, Association anima

Thérapie

Les psychomotriciennes d’anima travaillent avec des enfants, des adolescents et des adultes en situation de handicap moteur, sensoriel, mental, ou fragilisés dans leur équilibre psychique ou relationnel.

Tout au long du suivi, la psychomotricienne propose régulièrement des entretiens aux parents, elle collabore étroitement avec le réseau des professionnels de la santé qui suivent l’enfant (pédiatres, pédopsychiatres, neuropsychiatres, psychologues, logopédistes) ainsi qu’avec les institutions et les enseignants et éducateurs spécialisés.

Au cours de la séance, la psychomotricienne observe, écoute, évalue, guide et accompagne l’enfant dans ses explorations. Elle fait le lien et donne du sens aux mouvements, aux réactions qui apparaissent dans cette triade et dont les modalités relationnelles ne sont jamais figées ; elle raconte les réactions du cheval, invite à l’observation du langage corporel et donne du sens ; elle stimule, encourage, provoque parfois, pour amener le changement attendu. 

Ainsi, en tenant compte d’une problématique spécifique, la psychomotricienne oriente le suivi vers un ou plusieurs aspects à développer, plus particulièrement :

  • La connaissance du corps : schéma corporel et image du corps 

  • L’organisation du mouvement et la maitrise du geste (motricité globale et motricité fine)

  • La reconnaissance, l’expression et la régulation des émotions 

  • L’ajustement relationnel

  • Le développement et l’expression de la créativité et du jeu symbolique

  • L’adaptation à l’environnement

  • La confiance et l’estime de soi

  • L’autonomie​