A qui s’adresse Anima

Quels sont les principes qui sous-tendent la thérapie psychomotrice ?

IMG_4070

 

Elle part du principe que les expériences corporelles, en relation avec la vie affective, sont à la base du développement humain. Un principe soulignée par J. Ajuriaguerra, psychiatre, qui a introduit le concept de psychomotricité à Genève, au début des années 60. Par conséquent, la thérapie psychomotrice adopte une approche spécifique :

 

- elle pose un certain regard sur l’être humain, qui est considéré dans sa globalité, en lien avec son environnement ;
- elle implique une écoute empathique et la recherche de sens, et elle est axée sur les manifestations corporelles et le vécu du sujet, ici et maintenant ;
- elle propose une relation interpersonnelle, un échange, un dialogue ;
- elle travaille avec les forces du patient.

Sur cette base, la thérapie psychomotrice, adaptée aux difficultés spécifiques de la personne, fait émerger de nouvelles aptitudes motrices et sociales.

Quels sont les troubles traités ?

 La thérapie psychomotrice est indiquée pour les troubles qui touchent les domaines suivants :
- la motricité globale et fine (équilibre, coordinations, graphomotricité, etc.)
- la planification et la réalisation du geste (praxies)
- la perception (y compris surdité, malvoyance)
- le tonus (crispations, manque de tonus, tics et bégaiement)
- l’orientation spatiale et temporelle
- la latéralisation
- l’acquisition de l’écriture
- la communication (verbale, non verbale)
- le comportement (agitation, agressivité, impulsivité, inhibitions, anxiété, troubles de la séparation, etc.)
- l’attention et la concentration (avec ou sans hyperactivité)
- l’apprentissage

Quel est, dans ses grandes lignes, le but recherché ?

 Il s’agit d’aider l’individu à mieux prendre conscience de son corps, à se remettre en lien avec ses émotions, à retrouver le chemin de la communication avec soi et avec les autres.

Quels sont les spécifités de la thérapie psychomotrice ?

 La parole ne suffit pas. Le corps, lui, n’est jamais muet : il parle, même et surtout de ce qui ne peut pas être verbalisé immédiatement. Comme on le sait aujourd’hui, l’essentiel de la communication passe par le canal corporel. Et c’est à travers le corps que l’on rejoint le psychisme, les émotions, la personne dans sa globalité.
La psychomotricité privilégie précisément cette communication corporelle.

La thérapie psychomotrice est-elle réservée aux enfants ?

Une thérapie psychomotrice peut être proposée à tout âge de la vie, quelle que soit l’origine du trouble : déficit sensoriel (auditif, visuel), troubles neurologiques, conséquences de maladie, présence d’un handicap, troubles associés à des difficultés relationnelles. Selon leur domaine d’activité, les thérapeutes peuvent être amenés à suivre une formation complémentaire ou une spécialisation.

Les commentaires sont fermés.